Comment faire face à un adolescent difficile ?

Être parent est l’une des responsabilités les plus difficiles à assumer. Bien que les exigences qui vous sont imposées en matière de travail et de carrière soient parfois intimidantes, peu de choses sont aussi galères à gérer que de s’occuper d’un adolescent difficile. Il n’est pas facile de savoir comment régler les problèmes auxquels vous êtes confrontés. Donc pour vous aider, voici quelques conseils bons à prendre en compte.

Comprenez l’attitude de votre adolescent

Le cerveau des adolescents est comme un centre de divertissement dont les composantes ne sont pas encore branchées. Cela signifie que les adolescents peuvent être frustrés facilement, avec eux-mêmes et avec des situations extérieures. Ça les rend impulsifs et sujets à des sautes d’humeur que vous ne connaissez pas. Comprendre qu’il y a une base biologique au comportement difficile de votre adolescent rend la situation beaucoup plus facile à gérer. Il vous aide à vous concentrer sur le comportement plutôt que sur la personne.

Établissez des règles de base et des limites

Pour établir des limites pour les adolescentes, les parents doivent en créer. Ensuite, les parents et les adolescents peuvent fixer des conséquences adaptées à leur âge qui entreront en vigueur si les règles ne sont pas respectées.

Gardez toute punition légère

Si vous pensez que vous devez punir un adolescent et que vous ne pouvez pas laisser aller les choses, utilisez une punition très légère. La perte d’un privilège (télévision, smartphone, sortie) est probablement l’approche la plus raisonnable chez les adolescents. Mais il doit être bref. Plus n’est ni meilleur ni plus efficace et peut entraîner des effets secondaires plus graves. La punition en elle-même n’apportera pas les changements que vous souhaitez. Mais si vous combinez une punition très légère avec beaucoup plus d’attention au comportement positif, cela peut aider et ne pas causer plus de fuite et d’évitement.

Ignorez les formes légères d’irrespect

Il est habituellement préférable d’ignorer les comportements légèrement irrespectueux comme hausser les épaules, lever les sourcils, feindre l’ennui ou marmonner sous le souffle. Le comportement irrespectueux chez les adolescents est courant et fait partie du processus de croissance. Cependant, la grossièreté flagrante ne devrait jamais être tolérée. L’ignorer conduira simplement à une escalade de ces comportements.

Trouvez un compromis

Les adolescents ont souvent l’impression qu’ils n’ont aucune liberté et que les parents sont trop contrôlant. Ne vous donnez pas la peine de vous disputer à ce sujet car c’est la perception du manque de liberté qui est importante ici. Pensez à des choses sur lesquelles vous pouvez faire des compromis pour offrir un peu plus de choix et de liberté. Les deux sont susceptibles d’accroître la coopération globale de votre adolescent. Le défi consiste à sélectionner certaines choses auxquelles vous avez dit « non » ou « absolument pas » dans le passé. Si vous pouvez démontrer votre capacité à faire des compromis et à donner un peu plus de liberté à votre adolescent, vous serez plus efficace dans les domaines où vous ne pouvez pas faire de compromis.

Laisser un commentaire