L’Hypothyroïdie chez les enfants: causes, symptômes et traitement

Inspection d'hypothyroïdie chez l'enfant

L’enfance est la période d’apprendre mais également de devenir robuste. Mais dans certains cas, cela ne se produit pas, car certains problèmes de santé, comme l’hypothyroïdie, atténuent le développement de l’enfant. Une croissance lente, un métabolisme faible et une fatigue croissante sont les signes d’hypothyroïdie chez l’enfant.

Qu’est-ce que la glande thyroïde et pourquoi est-elle importante ?

La glande thyroïde est une glande endocrine, en forme de papillon, située à l’avant du cou, juste en dessous de la pomme d’Adam et le long de la trachée.

La glande thyroïde produit deux hormones vitales appelées thyroxine et triodothyronine qui régulent tous les aspects de la croissance de votre enfant sur le fonctionnement du cœur, le développement du cerveau, le bon fonctionnement des organes et d’autres activités métaboliques.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie ?

L’hypothyroïdie est un état dans lequel la glande thyroïde n’est pas capable de produire suffisamment d’hormones pour permettre au corps de fonctionner de façon optimale. Elle résulte de la sous-sécrétion des hormones et de la surproduction de l’hormone stimulant la thyroïde de l’hypophyse. Il existe quatre types d’hypothyroïdie chez les enfants :

1. Hypothyroïdie congénitale :

Le mot congénital signifie quelque chose qui est présent dès la naissance. L’hypothyroïdie congénitale se produit lorsque la glande thyroïde est absente, sous-développée ou située de façon anormale. C’est ce qu’on appelle la dysgénésie.

Analyse de l'hypothyroïdie chez un enfant

Parfois, la glande est développée mais est incapable de produire des hormones thyroïdiennes en raison d’un défaut anatomique de la glande. Ces cas sont appelés dyshormonogénèse thyroïdienne.

2. La thyroïdite lymphoïde chronique ou la maladie d’Hashimoto

Si la glande thyroïde fonctionne normalement pendant les premières années de la naissance d’un enfant, mais commence plus tard à dysfonctionner, on parle d’hypothyroïdie acquise. Elle pourrait être une thyroïdite d’Hashimoto ou une thyroïdite lymphoïde chronique, qui est une maladie auto-immune.

Dans cet état, le système immunitaire attaque la glande thyroïde, endommageant et diminuant la fonctionnalité de la glande. Elle est plus fréquente chez les filles que chez les garçons.

3. Hypothyroïdie iatrogène

L’hypothyroïdie iatrogène est une autre hypothyroïdie acquise affectant les enfants chez qui la glande thyroïde a été retirée chirurgicalement ou rongée médicalement. L’état est irréversible si la glande est enlevée, et réversible si la glande s’est détériorée partiellement à cause de certains médicaments.

4. Hypothyroïdie centrale

L’hypothyroïdie centrale est due à une stimulation insuffisante de la glande thyroïde par l’hormone thyroïdienne. L’hypothyroïdie centrale peut se produire en raison de :

  • Traumatisme
  • Une tumeur ayant subit un traitement ultérieur comme une chirurgie
  • Développement anormal de l’hypophyse
  • Hérédité

L’hypothyroïdie centrale s’accompagne généralement d’autres carences hormonales.
En plus de ce qui précède, il y a l’hypothyroïdie subclinique, qui est une insuffisance thyroïdienne légère mais il peut être diagnostiqué.

Les causes de l’hypothyroïdie

Voici les principales causes de l’hypothyroïdie chez les enfants :

  • L’hérédité : Des antécédents familiaux d’hypothyroïdie peuvent rendre l’enfant vulnérable à la maladie.
  • Carence en iode : Les hormones thyroïdiennes ont respectivement trois et quatre atomes d’iode. Par conséquent, la disponibilité de l’iode affecte le fonctionnement de la thyroïde de l’enfant. De faibles niveaux d’iode rendent la glande moins capable de fabriquer les hormones.
  • Les troubles auto-immunes : Si l’enfant a d’autres conditions auto immunitaires, où les anticorps attaquent à l’intérieur du corps, cela pourrait aussi mener à l’hypothyroïdie.
  • La thyroïdite : Une condition où une infection virale fait gonfler la thyroïde pendant une période temporaire.
  • Chirurgie ou traitements : L’ablation chirurgicale de la glande thyroïde pour traiter certaines maladies graves comme les nodules ou le cancer, ou tout traitement radiologique du cou peut également entraîner le développement de l’hypothyroïdie.
  • Médicaments : Certains médicaments comme l’alpha, le lithium, l’amiodarone, l’aminoglutéthimide, la thalidomide, le sunitinib et le sorafénib peuvent être nocifs et empêche la glande thyroïde de fonctionner de façon optimale.
  • Glande pituitaire endommagée : Lorsque l’hypophyse est endommagée, elle ne peut pas signaler au cerveau la quantité d’hormones à produire.

L’hypothyroïdie ne peut pas être détectée en raison des symptômes non spécifiques. Par conséquent, vous devez être vigilant et être attentif aux symptômes.

Traitement de l’hypothyroïdie chez les enfants

Le traitement le plus commun pour l’hypothyroïdie est la pilule substituant la thyroïde, la lévothyroxine, qui est chimiquement identique à la thyroxine.

Voici des instructions à suivre concernant le traitement :

  • Elle doit être administrée une fois par jour et ses réactions se voient au cours de la deuxième semaine.
  • Le médicament doit idéalement être pris l’estomac vide et au moins 30 minutes avant un repas.
  • Durant le traitement, n’utilisez pas de préparations à base de soja, ni de suppléments de fer ou de calcium. Car ils diminuent l’absorption de l’hormone thyroïdienne.
  • Le médecin devrait suivre l’état de l’enfant régulièrement tous les six à 12 mois, si l’enfant a plus de trois ans.
  • Puisque la thyroïde est causée par une carence en iode, augmentez les aliments riches en iode et le sel iodé dans l’alimentation de votre enfant.

Dans les rares cas où la lévothyroxine ne fonctionne pas, le médecin pourrait également recommander la liothyronine.

Les enfants atteints d’hypothyroïdie subclinique n’ont pas besoin d’un traitement de remplacement à moins que l’infection ne parvienne à maturité. Vous pouvez compléter le traitement en ajoutant certains aliments au régime alimentaire de l’enfant et en en retirant d’autres.

Laisser un commentaire