Qui a inventé la draisienne ?

draisienne

Ancêtre de la bicyclette, la draisienne est un vélo ne possédant pas de pédales. Pour avancer, on s’appuie sur le sol avec la force des jambes. Si la draisienne était autrefois utilisée par de nombreuses personnes, surtout comme un moyen de déplacement à part entière, elle est beaucoup plus utile aujourd’hui aux enfants. Ces derniers s’en servent pour apprendre notamment à aller à vélo.

Mais, à qui devons-nous l’invention de ce moyen de déplacement et quelles sont les raisons l’ayant poussé à cette invention ?

Qui est l’inventeur de la draisienne ?

Pour remonter au moment de l’invention de la draisienne, il faut repartir à la date du 12 juin 1817. C’est en effet en ce jour mémorable que le baron allemand Karl Friedrich Christian Ludwig, Freiherr von Drais von Sauerbronn présenta au grand public sa magnifique conception. Karl Drais était un fonctionnaire de l’administration des eaux et forêts de l’Allemagne d’alors.

Passionné par l’invention et doté d’un esprit de conception hors du commun, ce génie réussit à mettre au point l’une des plus belles créations du XIXe siècle. Cet engin sera appelé et connu sous le nom de vélocipède en France.

Pourquoi avoir inventé la draisienne ?

Autrefois, le cheval était l’un des seuls moyens de transport qu’utilisaient les hommes. Karl Drais, inventeur de la draisienne ressentait la nécessité de créer un autre moyen de locomotion beaucoup plus commode que le cheval. Aussi, il avait pour ambition de concevoir un véhicule qui améliorerait la foulée de l’homme et qui faciliterait ses déplacements.

Dans un contexte de guerre où les chevaux se faisaient de plus en plus rares, il pensa qu’il était plus que nécessaire de créer un véhicule aux caractéristiques de la draisienne. Aussi, pour les petits déplacements, il en avait assez d’avoir recours au cheval.

La draisienne : une invention utile ?

L’inventeur de la draisienne avait pour but de faciliter les déplacements des hommes et surtout de trouver une alternative au cheval. À cette époque, la draisienne permettait de garder l’équilibre et d’avancer un peu plus rapidement. Elle permettait même d’être très rapide sur un terrain en plat, en pente et en descente.

Par contre, sur un terrain en montée, c’était difficile d’avancer avec la draisienne. Peu de temps après, ce véhicule a évolué et des pédales ont été ajoutées pour en faciliter l’utilisation. Elle devient alors le vélo ou la bicyclette.

La draisienne de nos jours : pour quelle utilisation ?

Aujourd’hui et avec l’invention des motos à moteur, des voitures et de tous les autres de types de moyens de déplacement, la draisienne n’est plus utilisée par les adultes. La draisienne est plutôt utilisée par les enfants qui en font usage pour leurs premiers pas en apprentissage du vélo.

Pour de nombreux parents, la draisienne est un excellent moyen pour apprendre à l’enfant à garder l’équilibre et à avancer en appuyant les pieds contre le sol. D’ailleurs, il a été remarqué que les enfants ayant utilisé une draisienne trouvent de la facilité à aller plus tard à vélo.

C’est ainsi que de nombreuses entreprises proposent différents types de draisiennes avec des caractéristiques parfois bien différentes. Ainsi, si vous voulez choisir une draisienne pour votre enfant dès 2 ans, il faudra faire attention à certains critères bien définis.

Avec l’évolution qu’a connue la draisienne, son inventeur serait certainement heureux de voir qu’elle continue tout de même à être utilisée.

Il existe aussi depuis peu des draisiennes électriques pour adultes, elles se font rares et timides sur les routes et chemins français, il y a certainement peu de chance pour que les draisiennes électriques viennent concurrencer le vélo électrique. On en reparle dans quelques années…

Laisser un commentaire