Aider son enfant à choisir son orientation scolaire

Etudiant

Avec l’arrivée des nouvelles technologies, de nombreux étudiants se dirigent vers les métiers 2.0. Souvent vers l’informatique et les filières de ce secteur tels que la programmation, le motion design, la conception de sites et d’applications web, le web marketing.

Si de nombreux secteurs « classiques » longtemps jugés peu valorisants tels que la plomberie, la serrurerie et autres métiers manuels sont délaissés (à tort), il y a désormais de moins en moins de débouchées dans les métiers du tertiaire, et les emplois cités plus haut dans le secteur de l’informatique sont en saturation totale.

La faute au système d’éducation français ?

En France nous sommes toujours assez conservateur. Les règles sont rarement bousculés et cela que la méthode fonctionne ou non. Depuis des années, notre système de formation consiste à envoyer les meilleurs élèves vers des études générales et les moins bons en CAP, vers des métiers manuels. « On place les gens dans des cases » et l’on crée de cette façon une fausse idée sur certains métiers.
Pourtant, un serrurier ou un plombier peut souvent gagner sa vie bien mieux qu’un banquier en agence… Il aura également plus de facilité à trouver un emploi une fois sa formation terminée.

Se tourner vers des métiers d’avenir

Metier ecologie

Il y a de nombreux secteurs en pleine évolution. Des domaines qui touchent l’actualité et les préoccupations à venir comme l’environnement et le développement durable.
De nouveaux métiers ont émergés ou encore des anciens métiers ont étés « mis à jour » et adaptés aux besoins actuels. C’est ainsi que des écoles de commerce et management comme l’ESI business school proposent désormais des formations Bachelor et Master spécialisé dans le développement durable. Des métiers qui offrent des débouchés intéressantes et de plus en plus recherchées par les employeurs.

Des entreprises qui forment leurs employés

Il existe aussi de nombreux élèves qui quittent l’école sans diplômes. En échec scolaire pour diverses raisons : Des problèmes familiaux empêchant la continuité de leurs études, système scolaire inadaptée, échecs scolaire….

Ces jeunes ont le droit à une seconde chance. Dans les pays anglo-saxons, surtout de l’autre côté de l’Atlantique, les diplômes ont bien moins de valeurs que dans l’hexagone, de nombreux millionnaires sont sans diplômes, autodidactes, ce qui est plus rare en France et plus généralement en Europe.

Toutefois, il existe de nombreux métiers « valorisants » dans lesquels il est possible de gagner sa vie confortablement pour lesquels être diplômés n’est pas indispensable. L’immobilier, métier intemporelle pour lesquels de nombreuses entreprises et agences vous formeront sur le tas si la motivation y est. Dan Bokobza, chef d’agence chez Flagship dans un article sur un journal spécialisé indique qu’il forme chaque année plusieurs futurs agents immobilier. Il s’agit souvent de jeunes sorti du système scolaire prématurément mais qui ont « 100 fois plus d’envies » de s’en sortir que d’autres postulants qu’il a reçu en entretien.

Ne pas mettre trop de pressions sur les épaules de votre ado

Etudes adosSelon une étude, 80 % des ados estiment que leurs parents les « stressent » trop au sujet de leurs réussite scolaire. Résultat, des problèmes de concentration dues à ces pressions, des élèves à la recherche de performances qui « lâchent » complètement.

S’il est important de discuter avec votre enfants au sujet de son orientation scolaire, il faut le faire sans pression.

Laisser un commentaire