Harcèlement scolaire : comment protéger son enfant

Le début d’une année scolaire peut être une période excitante pour les enfants, car les nouveaux enseignants et amis élargissent leur monde de nombreuses façons positives. Cependant, la présence d’un petit tyran dans ce monde peut transformer ce qui devrait être un environnement d’apprentissage constructif en un endroit effrayant pour les enfants.

Heureusement, il existe de nombreuses mesures positives que les parents peuvent prendre pour protéger leurs enfants contre le harcèlement à l’école.

Maintenez une ligne de communication ouverte

Vérifiez tous les jours avec vos enfants pour savoir comment les choses se passent à l’école. Utilisez un ton calme et amical et créez un climat propice pour qu’il n’ait pas peur de vous dire si quelque chose ne va pas. Insistez sur le fait que sa sécurité et son bien-être sont importants et qu’il doit toujours parler à un adulte de tout problème.

Gardez les yeux ouverts

Certains parents hésitent à surveiller les textes ou les réseaux sociaux de leurs enfants parce qu’ils craignent de donner l’impression qu’ils sont indiscrets parce qu’ils n’ont pas confiance en leurs enfants.  Cependant, le monde en ligne a rendu encore plus important pour les parents de savoir avec qui leurs enfants traînent et ce qu’ils font sur ces appareils. Faites savoir à vos enfants que vous les surveillez pour leur propre protection, plutôt qu’à titre de mesure punitive.

Identifiez l’intimidation

Lorsque les taquineries deviennent blessantes, désagréables et constantes, elles franchissent la limite de le harcèlement et doivent cesser. L’intimidation est un tourment intentionnel, physique, verbal ou psychologique. Il peut s’agir de frapper, de bousculer, d’insulter, de menacer, de se moquer ou d’extorquer de l’argent et des biens. Certains enfants harcèlent en évitant les autres et en répandant des rumeurs à leur sujet. D’autres utilisent les médias sociaux ou la messagerie électronique pour se moquer des autres ou les blesser. Les effets peuvent être graves et affecter le sentiment de sécurité et d’estime de soi des enfants. Dans les cas graves, l’intimidation peut contribuer à des tragédies, comme des suicides.

Ce que vous pouvez faire

Lorsque vous réalisez que votre enfant a été victime d’intimidation, il est important de prendre des mesures pour le protéger.

Faites savoir à vos enfants qu’ils peuvent aller voir un adulte lorsqu’ils ne peuvent pas s’occuper seuls de l’harceleur.

Abordez rapidement le problème avec  l’enseignant de l’enfant ou avec le directeur de l’école.

Encouragez votre enfant à passer du temps à l’extérieur de l’école avec son cercle immédiat d’amis pour développer son estime de soi et sa confiance en lui.

Aidez votre enfant à développer des aptitudes positives dans le sport, la musique ou l’art.

Encouragez votre enfant à rester avec ses amis à l’école, surtout dans les situations où l’intimidation est plus probable.

Demandez à votre enfant de parler de la situation à un conseiller.

Laisser un commentaire