Crises de colère de l’enfant : comment bien le gérer ?

Crises de colère de l'enfant.

Les crises de colère des tout-petits peuvent être frustrantes pour les parents. Cependant, il est utile de considérer une crise de colère comme une réaction à une situation qu’un enfant ne peut pas gérer d’une manière plus adulte, par exemple en parlant de ses sentiments ou en faisant simplement ce qu’on lui demande de faire. Au lieu de cela, il est submergé par l’émotion. Et si le fait de libérer ses sentiments de manière dramatique lui permet d’obtenir ce qu’il veut, c’est un comportement sur lequel il peut compter. Mais comme dit précédemment, les crises restent une situation assez frustrante, alors si vous voulez en finir, voici comment vous pouvez procéder.

Ne pas punir

Parfois, les crises de colère peuvent commencer comme un moyen d’obtenir ce que l’enfant veut. Mais si elles ne sont pas résolues, elles peuvent dégénérer en une forte tempête hormonale à laquelle un jeune enfant n’est pas équipé pour faire face seul. Lorsque cela se produit, cela devient un véritable cas d’angoisse et de douleur incontrôlables. La punition s’ajoutera à cette douleur. En outre, cela lui apprendra qu’il ne peut pas vous faire confiance pour l’aider ou comprendre son chagrin lorsqu’il souffre et a besoin de vous. Si l’enfant apprend très tôt que l’expression de ses grands sentiments peut entraîner la colère ou la punition de ses parents, il peut se montrer docile ou provocateur.

Utilisez des choix simples ou des distractions

Lorsqu’une crise de colère commence à se former, les parents peuvent parfois l’atténuer rapidement en s’attaquant au problème en question. Par exemple, si un enfant ne veut pas dîner, au lieu de l’obliger à manger, ce qui provoquera plus d’émotions, le parent peut lui demander de choisir de manger d’abord la viande ou le légume. Et lorsque des questions comportant des choix simples sont présentées, le cerveau de l’enfant est activé. La distraction est une autre façon d’exciter le cerveau logique. Des distractions telles que laisser l’enfant avoir un autre jouet ou lui chanter une chanson stupide peuvent détourner son attention et éveiller sa curiosité. L’utilisation de questions simples, de distractions ou d’autres moyens d’éveiller l’esprit critique de votre enfant avant que les émotions ne s’intensifient au point de perdre le contrôle peut mettre fin à une crise de colère avant qu’elle ne commence.

Modélisez un comportement calme

Il est important d’être calme et clair sur les attentes comportementales, car cela vous aide à communiquer plus efficacement avec un enfant. Vous devez être assis pendant les repas, les mains sur la tête, et ne dire que des mots positifs. Ce sont des choses très observables, concrètes, que l’enfant sait ce qu’on attend de lui et que le parent peut renforcer par des éloges et des récompenses.

Laisser un commentaire