Comment reconnaitre un enfant victime de maltraitance ?

reconnaitre un enfant victime de maltraitance.

Il est utile de comprendre que la maltraitance n’est pas seulement une question de bleus sur les bras. Si la violence physique est choquante en raison des marques qu’elle laisse, tous les signes de maltraitance des enfants ne sont pas aussi évidents. Ignorer les besoins des enfants, les mettre dans des situations dangereuses et sans surveillance, les exposer à des situations sexuelles ou les faire se sentir inutiles ou stupides, sont également des formes de maltraitance qui peuvent laisser des cicatrices profondes et durables sur les enfants. Quel que soit le type de maltraitance, il en résulte un préjudice émotionnel grave. En détectant le problème le plus tôt possible, l’enfant et l’agresseur peuvent tous deux obtenir l’aide dont ils ont besoin.

Reconnaître les différents types de maltraitance des enfants

La violence psychologique : Contrairement à ce que pensent certaines personnes, les mots peuvent blesser et la violence psychologique peut nuire gravement à la santé mentale ou au développement social d’un enfant. Voici quelques exemples de violence psychologique : Rabaissement et humiliation constants. Cris, menaces ou intimidations fréquents. Limiter les contacts physiques avec un enfant – pas de câlins, de baisers ou d’autres signes d’affection.

La négligence des enfants : consiste à ne pas répondre aux besoins fondamentaux d’un enfant, notamment une alimentation, des vêtements, une hygiène ou une surveillance adéquats.

La maltraitance physique : Elle peut être le résultat d’une tentative délibérée de blesser l’enfant ou d’un châtiment physique excessif. De nombreux parents maltraitants insistent sur le fait que leurs actes ne sont que des formes de discipline visant à apprendre aux enfants à bien se comporter. Mais il y a une grande différence entre le recours aux châtiments corporels pour discipliner et la violence physique.

Maltraitance sexuelle : L’abus sexuel d’enfants est une forme d’abus particulièrement complexe en raison de ses couches de culpabilité et de honte. Il est important de reconnaître que les abus sexuels n’impliquent pas toujours un contact corporel. Exposer un enfant à des situations ou à du matériel à caractère sexuel est une forme d’abus sexuel, qu’il y ait ou non des attouchements.

Connaître les signes de la maltraitance

Un enfant qui est maltraité ou négligé peut se sentir coupable, honteux ou confus. L’enfant peut avoir peur d’en parler à quelqu’un, en particulier si la personne qui lui fait du mal est un parent, un frère ou une sœur, un autre membre de la famille ou un ami de la famille. Soyez attentif aux signaux d’alarme suivants, par exemple lorsqu’un enfant :

Montre des changements soudains dans son comportement ou ses résultats scolaires

N’a pas reçu d’aide pour les problèmes physiques ou médicaux portés à l’attention des parents

À des problèmes d’apprentissage ou de concentration qui ne peuvent être attribués à des causes physiques ou psychologiques spécifiques

Est toujours vigilant, comme s’il se préparait à ce que quelque chose de mal arrive

Semble toujours manquer de la surveillance d’un adulte

Présente des brûlures, des morsures, des ecchymoses, des os cassés ou des yeux noirs inexpliqués après une absence de l’école

Semble avoir peur de son parent ou de la personne qui s’occupe de lui et proteste ou pleure lorsqu’il est temps de rentrer chez lui après une journée de jeux, d’école ou d’une autre activité extérieure

Maltraite des animaux

Laisser un commentaire