Comment tomber enceinte ?

Nombreuses sont les femmes qui cherchent à avoir des enfants, mais qui se trouvent finalement face à l’impasse. Cela ne veut pourtant pas dire qu’elles sont infertiles. Il faut savoir que certaines personnes ont juste besoin de plus de temps que d’autres. Pour mettre tous les atouts de son côté afin de tomber enceinte, voici quelques astuces pratiques.

Quelle est la période idéale pour tomber enceinte ?

Il est évident qu’une grossesse débute toujours par une rencontre entre un gamète mâle et un gamète femelle. Si l’homme produit continuellement de spermatozoïdes, une femme ne produit pas forcément toujours d’ovules. En effet, la production d’ovocyte a lieu uniquement le jour de l’ovulation. Ce gamète femelle n’est d’ailleurs fécondable que dans les 24 heures qui suivent cette phase. Il est de ce fait judicieux de faire le rapport sexuel ce jour-là pour augmenter les chances de mettre en route un bébé. En outre, étant donné que les spermatozoïdes peuvent survivre durant 3 à 5 jours, faire l’amour deux à trois jours avant l’ovulation permet également d’optimiser les chances. Pour les femmes ayant un cycle normal, c’est-à-dire un cycle de 28 jours, l’ovulation survient au 14ème jour. Dans d’autres cas, une légère augmentation de température permet de repérer la phase d’ovulation. Il est donc conseillé d’élaborer une courbe de température. Des tests d’ovulation sont également proposés dans les pharmacies.

Adopter une alimentation bien équilibrée

De nombreux professionnels de santé  préconisent également d’adopter une alimentation saine et bien équilibrée pour booster son chance d’entamer une grossesse. Les vitamines A, C et E sont, entre autres, réputés pour leurs vertus sur la fécondité féminine. Dans ce cas, il est conseillé de miser, entre autres, sur les fruits secs, les carottes, les brocolis, les oranges et les poivrons. Les aliments riches en acide folique comme les épinards et les haricots sont aussi à privilégier. Les œufs, l’ail, le lait entier, les huitres, les tomates, le cacao ainsi que les noix sont aussi à consommer sans modération. En revanche, certaines nourritures pourront nuire à la fertilité, à savoir certains poissons à l’image de l’espadon, du thon ou du brochet, les charcuteries, les viandes, les confiseries, les riz blancs, les pains blancs et les pommes de terre. De même, les aliments en conserve pourront réduire la chance de conception pour la femme en raison du diphénol A contenu dans les boîtes de conserve. Côté boisson, les cafés, les thés et l’alcool sont à bannir.

Adopter une bonne hygiène de vie

Le sous poids comme le surpoids pourront être une entrave pour la fertilité. Ainsi, il faut faire bien attention au poids. Il faudra faire en sorte que l’IMC (indice de masse corporelle) soit comprise entre 19 et 24. En outre, il convient de savoir que le tabac réduit considérablement les chances de tomber enceinte, car chez l’homme, cela affecte la production de sperme et chez la femme, il perturbe l’ovulation. Par ailleurs, les grandes sportives se doivent de réduire progressivement la cadence, car un entrainement trop intense pourra affecter la fécondité. En dernier lieu, il est bien de noter que l’infertilité a une corrélation avec le stress. Il est donc important d’éviter dans la mesure du possible les situations stressantes et de trouver de temps ou des activités pour se relaxer. Aussi et surtout il faut faire attention à son alimentation pendant la grossesse.

A lire aussi : Comment tomber enceinte d’une fille naturellement

Laisser un commentaire