Burn-out maternel : tout savoir sur ce trouble qui guette les mamans

Burn-out maternel.

On dit souvent que le fait d’être parent est certainement l’un des métiers les plus difficiles qui soient et c’est tout à fait exact surtout pour ceux et celles qui doivent travailler en parallèle. En effet, il n’est souvent pas facile de réussir à allier vie de famille et vie professionnelle, principalement en ce qui concerne les mères car en plus d’assurer les responsabilités qui se rapportent à leur travail, ces dernières doivent le plus souvent assurer les tâches titanesques qui les attendent à la maison comme le fait de s’occuper des enfants, du ménage, de gérer la vie de famille etc.

Et même si la plupart y arrivent tant bien que mal, d’autres mamans doivent faire face aux risques de l’épuisement maternelle ou aussi ce qu’on peut appeler burn-out parental, qui se présente comme étant un trouble, certes méconnu mais qui peuvent devenir inquiétant et qui guette la plupart des femmes qui doivent s’occuper de leur famille.

Burn-out maternel : comment cela se présente-t-il ?

Peut être comparé au phénomène qui touche les salariés et qui se traduit par un état d’épuisement physique, mental et émotionnel, le burn-out maternel ou aussi appelé burn-out parental touche principalement les mamans qui ne peuvent plus gérer leur quotidien à cause d’une trop importante responsabilité qui leur est imposé par leur vie de famille.

De ce fait, avec cela on peut donc dire que les symptômes du burn-out maternel peut ressembler sur certains points à ce trouble qui est fréquemment observé dans la plupart des entreprises et qui se présente par :

Le fait d’être tout le temps débordée

La maman qui est sur le point d’être touchée par le burn-out maternel est toujours débordée et aura de ce fait le sentiment d’être tout le temps sollicitée sans jamais avoir le temps de se reposer ou faire quelque chose qu’elle aime.

Le fait d’être stressé pour un rien

Le stress figure également parmi les signes révélateurs d’un burn-out parental. Donc si la maman qui est débordée présente ce trouble, il est de ce fait certain qu’elle encoure le risque d’être touchée par un épuisement maternel.

Le fait d’être facilement déprimée

En plus du fait de se sentir débordée, stressée et surtout angoissée, la maman qui est en proie à l’épuisement va également être touchée au niveau émotionnel, notamment par le fait d’être tout le temps déprimée.

Burn-out maternel : comment s’en sortir ?

Vu l’impact de ce trouble et surtout aussi les chances assez élevées pour qu’il puisse toucher n’importe quelle mère de famille, il est donc utile pour celles qui doivent s’occuper de leur famille de toujours prendre au sérieux le burn-out parental.

En effet, cela peut arriver sans crier gare et la seule manière de l’éviter est surtout le fait de bien le considérer mais surtout aussi le fait de faire attention par rapport aux risques qui pourraient favoriser le burn-out maternel. Et pour ce faire, il faut :

Toujours écouter son corps pour éviter qu’on soit trop fatigué

Eviter de chercher la perfection et accepter le fait de pouvoir faire des erreurs quelques fois

Savoir partager les tâches à faire à la maison et faire participer toute sa famille

En parler de ce qu’on ressent à ses proches

Savoir bien s’organiser dans la réalisation de ses tâches et de ses responsabilités

Laisser un commentaire